Je vais aborder le sujet de l’intelligence émotionnelle. Pendant longtemps, beaucoup ont pensé que l’intelligence était le QI qu’on appelle Quotient Intellectuel.

Mais en vérité, le QI ne mesure que l’intelligence basée sur votre raisonnement, votre mémoire ou votre manière de traiter des informations et des données. L’intelligence a de multiples facettes et l’une de ces facettes principales est l’intelligence émotionnelle. 

Pendant longtemps, beaucoup ont supposé que les émotions étaient un signe de faiblesse et en on fait un élément négatif. Grâce aux chercheurs tels que Daniel Goleman, les émotions ont été étudiées et expliquées à la société. L’intelligence émotionnelle est considérée par les plus grand chercheurs en développement personnel comme un axe d’épanouissement personnel et une faculté de développement de ses relations humaines. 

Les axes principaux de l’intelligence émotionnelle 

L’intelligence émotionnelle comprend 4 facettes principales décryptées par les chercheurs : 

  • La gestion des émotions : c’est votre capacité à contrôler vos émotions négatives et à tirer profit de vos émotions positives. Cette gestion implique votre la capacité à vous calmer ou à vous dynamise mais aussi à faire face aux émotions des autres. 
  • La compréhension de ses émotions : c’est votre capacité à interpréter la manière dont les émotions se manifestent, comment elles se transforment au fil de vos journées en fonction des pensées qui traversent votre esprit.
  • L’identification de ses propres émotions et de celles des autres : c’est votre capacité à être conscient de vos sensations, à voir comment l’autre se sent, par une perception tant verbale que non verbale.
  • L’utilisation de ses émotions : c’est votre capacité à vous aider de vos émotions pour résoudre un problème, guider une décision, mener une conversation.

Développer son intelligence émotionnelle 

Afin de travailler et de développer votre intelligence émotionnelle, vous devez travailler sur les 4 axes de cette intelligence mais également sur vos émotions. Vous devez les connaitre et réussir à les appréhender lorsqu’elles se manifestent. L’être humain connait 4 émotions principales : 

  • La peur 
  • La joie
  • La colère
  • La tristesse

Nous avons la faculté des les exprimer de manière plus ou moins intense en fonction des individus que nous croisons. Apprendre à maîtriser ses émotions permet de développer une conscience aigüe de soi-même, cette conscience de soi est un pilier de l’intelligence émotionnelle. Mieux connaître ses émotions, les identifier et les autoriser à s’exprimer vous permet d’être plus sensible à ce qui se passe en vous. C’est une ouverture et un regard sur soi et sur le monde différent de la logique, du raisonnement. N’hésitez pas à les exprimer de la manière qui vous convient, par l’écriture, le dessin ou la musique.

Voici les principales caractéristiques que vous devez connaitre : 

Autoconscience : se rendre compte ou savoir reconnaître ses émotions et ne pas se laisser emporter par elles. Vous devez apprendre à avoir une force mentale. 

Conscience : apprendre à être plus conscient de ce qu’il se passe dans notre intérieur et accepter le pouvoir de notre vulnérabilité.

Autoanalyse : apprendre à évaluer nos émotions et être capables de les identifier : observer ce sur quoi nous nous focalisons et vers quoi nous dirigeons notre attention. Ainsi, on peut comprendre d’où surgissent ces émotions.

Autocontrôle : la capacité de ne pas réagir et de mesurer sa patience. Apprendre à se laisser du temps pour respirer, réfléchir et prendre du recul face à une situation. Ainsi, cela nous permettra d’avoir une meilleure perspective et un meilleur contrôle émotionnel.

Empathie : parfois, nous sommes si focalisés sur nos problèmes, ou notre ego s’engage tant à avoir raison, que nous restons enfermés dans un tunnel avec une seule vision des choses. Autrement dit, nous perdons la capacité de comprendre le point de vue des autres et le pourquoi d’une situation. L’empathie est sans aucun doute nécessaire pour reconnaître les sentiments des autres, éliminer l’indifférence et augmenter notre niveau de compréhension.

Automotivation : apprendre à diriger notre attention vers ce que nous souhaitons, vers les buts et objectifs auxquels nous aspirons. Si nous n’avons pas d’objectifs positifs vers lesquels diriger notre attention, notre esprit se centre sur les problèmes, les obstacles et tout ce qui ne fonctionne pas. De cette façon, il devient plus difficile de dépasser les moments difficiles et/ou d’arrêter de procrastiner.

En définitive, l’intelligence émotionnelle nous aide à mieux contrôler notre état d’esprit, à sortir plus rapidement des spirales destructrices, à améliorer notre relation avec nous-même et, ainsi, avec les autres. Bien travaillée, elle nous aidera à voir les choses de manière plus positive. Et surtout, n’oubliez pas que les personnes ayant une plus grande capacité à gérer leurs émotions ont plus d’opportunités et de succès en milieu professionnel.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>